Pour conforter l’activité du Bâtiment : un amendement COURTEAU

Classé dans : Affaires Économiques, Communiqués | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin
Roland Courteau

Le Sénateur Roland COURTEAU souhaite « contribuer à enrayer la dégradation du marché de l’entretien – amélioration des logements », et, dans cet objectif, il proposera, dans le cadre de la loi de finances pour 2016, un amendement « permettant une extension du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) aux résidences secondaires, situées en zones de revitalisation rurale, pour l’année 2016 ».

Pour lui, le CITE, actuellement en vigueur, constitue une mesure d’envergure avec un taux de défiscalisation important de 30%, qui permet, de provoquer un effet de relance pour nombre de TPE et d’artisans.

Mais, souligne t-il, la mesure ne s’applique qu’aux résidences principales.

D’où l’amendement de Roland COURTEAU, relayant les demandes de la Fédération Française du Bâtiment, visant à proposer que « les travaux de rénovation thermique sur les les résidences secondaires situées en zones de revitalisation rurale puissent bénéficier de ce même crédit d’impôt ».

Selon le sénateur, le marché des résidences secondaires représente 9% des logements en France. L’amendement qu’il propose « permettrait d’accompagner la lutte contre les émissions de Gaz à effet de serre, tout en confortant l’activité et l’emploi ».