Pollution en Méditerranée : COURTEAU MECONTENT

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
Roland Courteau

Le Sénateur de l’Aude, Roland COURTEAU, a présenté, le 21 juin dernier, un rapport au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques sur les perspectives de la pollution de la Méditerranée en 2030.
Partant d’un constat assez sombre et de prévisions qui n’incitent pas à l’optimisme, ce rapport présentait 10 grandes catégories de recommandations pour redresser la situation d’une zone qui regroupe une partie de la biodiversité planétaire et dont les eaux se renouvellent en un siècle.

M. Courteau a adressé les conclusions de ce rapport à Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, le 5 juillet dernier.

N’ayant obtenu aucune réponse, il a interrogé le ministre le 10 janvier dernier, lors de la séance des questions au Sénat.
Il s’étonne de l’inconsistance et de la platitude de la réponse publique du ministre à sa question, qui témoigne d’une inaction très préoccupante face à un problème majeur.

Il reviendra donc sur ce sujet, prochainement, devant le Sénat en espérant que la responsable gouvernementale de l’environnement et du développement durable prendra, cette fois-ci, conscience des enjeux d’une aggravation de la pollution de la Méditerranée.