Climat -Energie: trois sénateurs pour une relance verte

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

plfr 2Au nom de la Cellule Énergie et de la Commission des Affaires Économiques du Sénat, les Rapporteurs Roland Courteau (Aude) Daniel Gremillet (Vosges), Daniel Dubois (Somme) appellent le Gouvernement à faire de la neutralité carbone « l’aiguillon du plan de relance, afin de sortie de la crise économique, sans dévier de nos engagements énergétiques et climatiques ».
La loi de finance rectificative, numéro/3, prochainement examinée par le Sénat, va leur permettre de présenter une vingtaine d’amendement, en ce sens.
Plusieurs de ses amendements visent à encourager la rénovation thermique des « logements passoires » on dénombre en France, 7 millions de ces logements et …21000 dans l’Aude, habités par des ménages de condition très modeste.
Rappelons que le secteur du logement, en général, est à l’origine de 45% d’émissions de Gaz à Effet de Serre.
Rappelons que la précarité énergétique frappe, entre 7 à 8 millions de personnes dans notre pays et 41000 dans l’Aude. Sur ce point les trois rapporteurs proposent la revalorisation du chèque énergie.
Plusieurs autres amendements, visent à développer l’utilisation des biocarburants routiers et dans l’aéronautique, mais également le Biogaz et l’Hydrogène et à favoriser l’acquisition de véhicules propres ou « Flex fuel »pour les sociétés.
A noter que plusieurs autres dispositions seraient également présentées dans le but d’exonérer de cotisations et de contributions sociales, les opérateurs de la rénovation énergétique et des stations-service face aux difficultés rencontrées par ces entreprises du secteur de l’énergie et du bâtiment, et consécutives à la crise sanitaire du coronavirus.