Fermeture des Marchés de producteurs: plus de problème que de solutions.

Classé dans : Affaires Économiques, Aude | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

marchés« La décision de fermeture des marchés, est une décisions catastrophique pour les producteurs engagés dans des filières de circuits courts, pour lesquels ces marchés sont le principal, voire l’unique débouché », indique Roland COURTEAU, dans un communiqué.

En décidant de fermer les marchés, le Gouvernement a délibérément méconnu le travail réalisé, récemment par les acteurs de la filière et des élus locaux pour le sécuriser: espacement des étals, et des files d’attente, pas de libre service par les clients, sens unique de circulation pour éviter les croisements..etc…

Bref des mesures barrières tout aussi efficaces que celles mises en oeuvre..dans les grandes surfaces.

« Dès lors, il me semble donc essentiel de revenir sur cette mesure de fermeture généralisée des marchés et donc de soutenir les filières de ventes directes et de circuits-courts », précise Roland COURTEAU.

Car au delà se pose la question de la sécurisation de l’ approvisionnement alimentaire de nos territoires à moyen et long terme. Car, si nous faisons collectivement le choix d’abandonner nos producteurs locaux, que se passera-t-il, en cas de rupture d’une chaine d’alimentation reposant exclusivement sur le système agro-industriel? Et bous ne sommes pas à l’abri, face au coronavirus, d’un arrêt du travail des chauffeurs routiers (qui oeuvrent dans des conditions plus difficiles que jamais) ou de fermetures d’usines en cas de contamination des personnels, par exemple.

« La fermeture des marchés est une mesure qui compte plus de problèmes que de solutions » disait mon collègue sénateur Jean Claude TISSOT

C’est pourquoi, à la condition que la sécurisation des marchés soit garantie par les acteurs, il convient de revenir sur cette décision. C’est ce que j’ai demandé au Premier Ministre</em>.