R.Courteau mobilisé aux côtés des patients qui attendent que Medtronic respecte ses engagements

Classé dans : Aude, Interventions au Sénat | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

diabete 3Le sénateur audois se dit toujours « particulièrement inquiet » et c’est pourquoi il s’associe aux nouvelles initiatives conduites par le collectif qui regroupe 250 diabétiques français de type 1, représentés par Madame GUERIN et Monsieur MARTY, patients audois concernés par l’interruption de la production de pompes à insulines implantables par le laboratoire MEDTRONIC.

Après avoir saisi, à deux reprises la Ministre de la Santé et des Solidarités, le sénateur audois rappelle qu’ « à l’issue de la réunion organisée le 12 septembre en présence de l’Etat et des directeurs de MEDTRONIC et de SANOFI, une nouvelle réunion devait être programmée, d’ici avant la fin de l’année, afin d’anticiper l’arrêt de production des pompes à insuline implantées prévu dès 2020. Et pourtant les patients attendent toujours et certains d’entre eux sont en danger de mort. »

Et la représentante audoise des patients de confirmer l’urgence à agir : « lors de la réunion organisée en septembre, SANOFI avait annoncé continuer la fabrication et la mise à disposition de l’insuline utilisée dans la pompe. La haute autorité de santé, quant à elle, était prête à faciliter toute procédure d’agrément rapide de tout nouveau matériel. MEDTRONIC s’était aussi engagé sur un point vital pour chacun de nous : continuer à fournir les matériels de remplacement pendant toute période de transition vers un autre traitement. Or, MEDTRONIC ne tient pas cet engagement ! Des patients déjà sont hospitalisés, en attente de matériel de remplacement (cathéters / commandes / pompes). La situation est grave et urgente, l’intérêt financier primant ici sur la vie et l’éthique ! »
L’élu audois a saisi, une fois encore, la ministre, Agnès BUZYN, en la pressant d’agir pour éviter une catastrophe sanitaire.