Pompes à insuline implantées, des patients à l’agonie faute de nouveau matériel : le Sénateur R.Courteau interpelle la ministre de la santé

Classé dans : Interventions au Sénat | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

diabeteRoland Courteau s’associe aux demandes répétées du collectif des diabétiques implantés représenté par Madame GUERIN et Monsieur MARTY, patients audois concernés par l’interruption de la production de pompes à insulines implantables par le laboratoire MEDTRONIC. Après avoir alerté dans le courant de l’été, Madame la Ministre de la Santé et des Solidarités, le sénateur audois s’étonne de la brièveté de la réponse qui lui est apportée alors que « plus de 250 patients diabétiques français, dont un grand nombre en région Occitanie, attendent des solutions alternatives pour remplacer leurs pompes implantées et, que certains d’entre eux sont hospitalisés, dans un état critique, faute de nouveau matériel ».

« Il s’agit du seul traitement adapté aux patients diabétiques de type 1 ayant rejeté tous les autres traitements conventionnels. Toute interruption de sa production reviendrait à condamner les patients, qui y ont recours, à de très graves complications. Nous ne pouvons nous satisfaire d’une réponse de la ministre qui consiste à dire que ses services réservent un examen attentif à cette demande » ont rappelé de concert le sénateur audois Roland Courteau et les membres du Collectif.

Une nouvelle correspondance vient d’être adressée à Madame Agnès BUZYN, lui demandant de se saisir de toute urgence de cette situation.