Prévention des risques inondations : la ministre Elisabeth BORNE confirme la parution prochaine d’un décret permettant d’abonder les financements de l’Etat pour les travaux imposés aux propriétaires sinistrés

Classé dans : Aude | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

inondations aude 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En réponse à Roland Courteau qui avait interrogé Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie et des Finances mais aussi Nicolas HULOT, alors ministre de la transition écologique, et après une très forte insistance de sa part, Elisabeth BORNE vient d’apporter des assurances concernant les demandes portées par les sinistrés des inondations, par la voix de l’association ARBRA et de son président Bernard NOWOTNY.

Ainsi, la ministre de la transition écologique confirme, que s’agissant de la mobilisation du fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM), dit Fonds Barnier, et la répartition des financements entre État et propriétaires, « il y a bien une augmentation de 40 % à 80 % la part de financement apportée par le FPRNM pour les travaux de réduction de la vulnérabilité des habitations exposées aux inondations dans le cadre du programme d’action de prévention des inondations (PAPI) ».

Et de préciser que ses « services travaillent à l’élaboration d’un décret en Conseil d’État pour, de la même manière, passer de 40 % à 80 % le financement apporté par le FPRNM aux travaux de réduction de la vulnérabilité des habitations prescrits par un plan de prévention des risques inondations (PPRI) ».

Une réponse, dont se félicite Roland Courteau, et qui est fortement attendue par les audois qui ont dû faire face à d’importants dégâts et, dont le seul moyen de prévenir l’impact de nouvelles inondations consiste à mettre en œuvre des travaux visant à réduire la vulnérabilité au risque d’inondation.