Autorisations de plantation en viticulture: une initiative sénatoriale

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

viticulture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les sénateurs socialistes, avec à leur tête, le président Patrick KANNER et, Roland COURTEAU, demandent au Ministre de l’Agriculture, Didier GUILLAUME, « de mener combat, dans le cadre de la réforme de la PAC post 2020, pour le maintien des autorisations de plantation viticoles ». Ils rappellent qu’en 2013, la France, la profession et les parlementaires, s’étaient battus contre la libéralisation de ces droits et avaient obtenu que le système d’autorisation soit prorogé jusqu’en 2030. Pourtant, « rien n’étant jamais définitivement acquis » selon l’expression du Sénateur Roland COURTEAU, et compte tenu que cette libéralisation des autorisations de plantation « est un serpent de mer qui fait régulièrement son apparition », le groupe socialiste du Sénat demande au Ministre de l’Agriculture de poursuivre ce combat au niveau européen. Ainsi les Sénateurs, rejoignent ils, les recommandations, sur ce sujet, du rapport du député européen Eric Andrieu. « Les viticulteurs français sont très attachés au maintien de ces droits qui permettent de lutter contre la surproduction et d’assurer par là même, une stabilité des prix et un maintien de la qualité » assurent les sénateurs