Violences à la TV : Roland Courteau tire la sonnette d’alarme et demande que le CSA veille au contenu des programmations

Classé dans : Droits des femmes | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

stop violence tv 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sénateur Roland Courteau s’est indigné auprès de la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, de ce que les programmes et séries diffusés à la télévision mettent très régulièrement en scène des femmes, en tant que victimes récurrentes de violences : « Force est de constater que ces mêmes séries et autres programmes multiplient les scénarii qui placent les femmes en première ligne de ces violences. Ces programmations heurtent le public et sont susceptibles d’inciter, insidieusement, à la violence à l’égard des femmes. »

L’élu audois, qui demandait « que soit mis fin à la mise en scène de violences, notamment envers les femmes, à la télévision, tout en encourageant, de la manière positive, la représentation des femmes dans les médias », se réjouit des initiatives de la secrétaire d’Etat à poursuivre « le travail entrepris avec le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel afin d’améliorer la régulation des contenus violents et discriminants pouvant avoir une incidence sur la représentation des rapports entre les femmes et les hommes, notamment auprès des jeunes publics. »

Quant à la secrétaire d’Etat, elle n’a pas, par ailleurs, manqué d’encourager et de remercier le Sénateur : « Votre souhait de vous impliquer sur ce sujet afin d’encourager les projets qui valorisent une bonne représentation des femmes dans les médias, [est un ]véritable enjeu pour les jeunes générations. (…)Lutter contre la banalisation des violences sexistes et sexuelles implique la mobilisation de chacune et chacun d’entre nous. Je sais pouvoir compter sur votre engagement dans ce combat et vous en remercie vivement.»

Depuis janvier 2019, 51 femmes sont décédées de violences conjugales.