Eolien flottant: coup de gueule au Sénat de Roland Courteau

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Deolienimanche 2 décembre 2018, depuis la Tribune du Sénat, dans le cadre de la discussion de la loi de finances, Roland COURTEAU l’a dit vertement à la Ministre Elisabeth BORNE, « on ne peut se positionner en champion de la lutte contre le changement climatique, et en même temps, donner un grand coup de frein à des projets, tels que l’éolien flottant en Méditerranée ».

Pour le Sénateur, l’enjeu est majeur, car il s’agit d’accélérer la transition énergétique et de structurer une filière industrielle susceptible de se placer en tête du marché mondial .

 

 

Roland COURTEAU a rappelé, à la Ministre, avoir obtenu, avec l’ancienne députée Marie Hélène FABRE, du Gouvernement précédent, l’installation de trois fermes éoliennes , en Méditerranée ( PACA et Occitanie). « C’est pourquoi, je soutiens, les initiatives de la Présidente de la Région Occitanie au travers du « PACTE de Narbonne » et de l’investissement prévu de 210 millions, sur Port la Nouvelle, pour accompagner le développement de cette filière ».

Et de lancer aux ministres présents: « Si j’écoute en ce domaine les discours de l’ Exécutif, j’applaudis, si je juge aux actes, je suis profondément déçu! »

Pour lui, le coup de frein qui vient d’être annoncé par le Ministre de RUGY est terrible pour l’ensemble des acteurs qui ont déjà investi, et pour l’emploi de demain. « Où est la cohérence Madame et Messieurs les Ministres,…..quand on veut développer, on donne de la visibilité et non des coups de frein car dans ce cas, cela peut être l’ arrêt des programmes d’investissement ?» a -t-il martelé. Et d’appeler devant la Haute Assemblée le Gouvernement « à revoir sa feuille de route ». « Ne brisons pas la dynamique de cette filière. Nous sommes aujourd’hui, pionniers…Ne soyons pas demain, les derniers ».

Roland COURTEAU a sollicité un rendez vous chez le Ministre de RUGY en compagnie des Sénateurs de l’ Aude, l’ Hérault et des Pyrénées Orientales.