Le Sénat retoque l’ amendement rétablissant l’Impôt sur la Fortune: déception de Roland COURTEAU

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

RolandCosignataire, avec plusieurs de ces collègues, d’un amendement, rétablissant l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), le sénateur Roland COURTEAU est longuement intervenu, devant le Sénat plaidant avec force pour qu’il soit mis un terme à certains dispositifs inégalitaires «  la réforme de l’ ISF….en fait partie… » a-t-il dénoncé.

«  Comment expliquer que le sommet de la pyramide se soit vu alléger de quelques 5 milliards d’euros d’impôts, tandis que’ une grande partie des Français ont vu leur revenus baisser, du fait des réformes fiscales? »

Pour le sénateur audois, il s’agit là, d’un drôle de manière de partager l’effort « Demander plus à ceux qui ont moins, pour conforter ceux qui ont le plus, c’est le ruissellement à l’envers ».

« Remettons donc les choses à l’endroit », a-t-il lancé, en rétablissant cet impôt sur la Fortune qui accroitra les recettes de l’Etat de 4,7 milliards et donnera la possibilité au Gouvernement de compenser pour les plus modestes, un pouvoir d’achat complètement rogné » à martelé l’élu audois ;

«  Et faisons comprendre à ce Gouvernement que ce qui est attendu, c’est le retour aux valeurs de progrès et de solidarité. Cela pèsera plus lourd que l’hypothétique ruissellement »

Par 224 voix contre 96 le Sénat a rejeté cet amendement