Le Ministre DARMANIN s’oppose, par tweet, à une mesure en faveur des maires des petites communes et le Sénat interrompt ses travaux.

Classé dans : Interventions au Sénat | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

suspension travaux senatCe Vendredi aux environs de 18 heures, le Sénat a brutalement suspendu ses travaux, pour protester contre un « tweet rageur » du ministre des Comptes Publics, DARMANIN, (absent de l’hémicycle), que la plupart des groupes parlementaires ont qualifié de « méprisant à l’égard de la représentation nationale ». Dans ce tweet, le ministre a déclaré qu’il s’opposera en 2eme lecture à l’ Assemblée Nationale à l’amendement qui vient d’être adopté en faveur des maires des petites communes.
Auparavant, le Sénateur Roland COURTEAU, présent en séance avait comme la quasi-totalité des sénateurs, voté en faveur de cet amendement porté par le groupe LR, et qui « visait à exonérer de l’impôt, l’indemnité de fonction des maires des communes de moins de 2000 habitants ».
« Si j’ai voté cette disposition, c’est parce que les indemnités modestes des élus des petites communes ne correspondent pas à des salaires mais a des défraiements face aux missions de plus en plus lourdes qu’ils accomplissent, et à l’accroissement de leurs responsabilités » précise Roland COURTEAU.
« Les indemnités des maires sont donc destinées à couvrir les frais qu’ils engagent dans le cadre de leurs fonctions. »
« Monsieur le Ministre DARMANIN, absent du Sénat au moment des débats aurait été bien inspiré de ne pas laisser entendre qu’il s’agissait là d’un cadeau fiscal injustement attribué et donc de ne pas stigmatiser, par tweet, les maires des petites communes ».