Présence des policiers formés à la natation sur les plages: le Ministre laisse peu d’ espoir à Roland COURTEAU

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

crsPeu avant de quitter ses fonctions, le ministre de l’intérieur Gérard COLLOMB, a répondu, au Sénat, à l’intervention du Sénateur Roland COURTEAU, qui insistait sur la nécessité de maintenir sur les plages,l’été, des policiers formés à la natation. « Cette mission estivale est primordiale. Secours aux personnes en difficulté, interventions pour faire cesser certaines infractions commises sur les plages, etc.., leur présence efficace rassure », rappelait, notamment l’ élu audois. En réponse, le ministre, assurait que les renforts saisonniers ( gendarmes et policiers) déployés, dans les secteurs touristiques, ne seront pas remis en cause. Mais en revanche, s’ agissant de la surveillance des plages, il rappelait que « c’est au maire d’exercer la police des baignades et des activités nautiques ». Et d’expliquer que la participation, actuelle, des CRS, « soulevait des questions juridiques et budgétaires que la Cour des Comptes a relevées…D’où leur diminution progressive.. ». Le ministre ajoutait que, si en 2018, le dispositif, a été maintenu…., « pour l’avenir, toute réflexion ne doit pas être interdite avec un seul objectif : maximiser la présence des policiers et des gendarmes là, où ils sont nécessaires et les recentrer sur le coeur de métier ». Selon les précisions apportées à Roland Courteau, cette réflexion devrait faire l’objet d’échanges entre le ministre et les acteurs concernés, dans les prochaines semaines. A noter que la Ville de Port la nouvelle est concernée et que le Sénateur va saisir, dés sa nomination, le prochain Ministre de l’ Intérieur.