Maison d’arrêt dans l’Est audois : Courteau a rencontré la Ministre et sera reçu à l’Elysée

Classé dans : Territoire Audois | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

ministere justice« Je poursuis mon combat, en faveur de l’implantation d’une maison d’arrêt dans l’Est du département de l’Aude et j’assume pleinement… » a indiqué le sénateur, Roland COURTEAU à sa sortie du Ministère de la Justice, mercredi soir où il a été reçu près d’une heure durant, par les Conseillers de la Ministre.
Rappelant qu’il, s’agit là d’une proposition qu’avec Madame FABRE, il avait faite au ministre du Gouvernement précédent, il veut espérer qu’elle recevra également l’accord de la Ministre de la Justice, Madame BELLOUBET.
Plus récemment, encore le sénateur a plaidé le dossier, auprès de la Ministre elle-même, lors d’une rencontre, ce jeudi, au Sénat. « Si le terrain sur l’aire narbonnaise actuellement visé par les services de l’Etat, ne convenait pas pour diverses raisons, nous avons une autre solution alternative, sur le territoire de la Communauté de Communes du Lézignanais » a précisé Roland COURTEAU à la Ministre.
Tout en faisant remarquer que le Président Maïque, pourrait céder gratuitement à l’Etat les terrains susceptibles d’accueillir la maison d’arrêt.
Pour le sénateur, « il s’agit là d’investissement d’environ 80 millions d’euros et plusieurs centaines d’emplois pour lesquels avec Marie Hélène FABRE, nous nous sommes battus et que nous n’entendons pas laisser partir dans les Pyrénées Orientales ou ailleurs ».
Bref, pour l’élu, « pas question de laisser capoter ce projet, pas question d’abandonner la partie et de laisser passer une telle opportunité pour le département. La preuve, c’est qu’il sera reçu à l’Elysée par les proches conseillers du Président de la République » souligne-t-on dans l’entourage du Sénateur. Par  ailleurs, l’élu a plaidé également, le maintien, dans le cadre de la carte judiciaire, des 2 tribunaux de Narbonne et Carcassonne en mettent en avant la spécificité du département de l’ Aude.