L’initiative 4 pour 1 000 au secours du climat et de la sécurité alimentaire ?

Classé dans : Énergie, Interventions au Sénat | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

stocker carbonneLa date est fixée. C’est  début mars que le sénateur Roland  Courteau présentera, dans le cadre des travaux de l’Office Parlementaire d’Evolution des Choix Scientifiques (Assemblé Nationale et Sénat), son rapport sur l’initiative 4 pour 1 000, lancée récemment dans le cadre du Plan mondial d’action pour le climat.

En théorie « Un taux de croissance annuel du stock de carbone dans les sols de 4 pour 1 000, soit 0,4 %, permettrait de compenser, en grande partie, les émissions mondiales de gaz à effet de serre et stopperait la dégradation des sols » indique le sénateur.

Dès lors, selon lui, encourager la séquestration du carbone dans les sols, permettrait de lutter contre le dérèglement climatique, de garantir la fertilité des sols et la sécurité alimentaire.

Il explique : « Les sols de la planète stockent actuellement 860 milliards de tonnes de carbone. Accroître ce stockage de 0,4 %, c’est donc  séquestrer, en théorie, 3,4 milliards de tonnes de carbone de plus, annuellement. Ce qui compenserait, en grande partie, les émissions de gaz à effet de serre estimées, chaque année à 4,3 milliards de tonnes. »

  • Il appartiendra à Roland Courteau dans son rapport « de faire le point sur les avancées de ce programme international, d’évaluer cette possibilité et de lister les différents moyens utilisés pour tendre vers un objectif ….peut-être moins ambitieux, mais malgré tout nécessaire», reconnait-il.