Situation viticole : éclaircissements et apaisements sollicités

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

rc tribune

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une récente intervention auprès du ministre de l’agriculture Stéphane TRAVERT, le sénateur Roland Courteau, a appelé une nouvelle fois, le Gouvernement « à prendre toute la mesure de la catastrophe économique et sociale consécutive au gel de milliers d’hectares de vignes, au printemps dernier. »

Le sénateur rappelle au ministre, les termes « du cri d’alarme qu’il avait lancé devant le Sénat en début d’été, ainsi que les mesures d’urgence réclamées par la profession. »

Et l’élu audois de prévenir le ministère « de la montée des exaspérations, face à des informations laissant craindre la non-prise en compte de certaines demandes et à la remise en cause de certaines autres mesures. »

Et de conclure à l’adresse du ministre : « des éclaircissements, ainsi que des apaisements seraient les bienvenus ! »