Violences au sein des couples

Classé dans : Communiqués, Droits des femmes | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin
Roland Courteau

Le groupe socialiste du Sénat se félicite, de l’adoption, à l’unanimité, par le Sénat du texte fusionné de la proposition de loi de Roland COURTEAU relative aux violences au sein des couples, et de celle relative aux violences faites aux femmes émanant de l’Assemblée nationale.

Ce texte commun, fait suite et complète la loi de 2006 sur le même sujet que Roland COURTEAU avait initiée.

Le Groupe socialiste se réjouit que le Sénat ait retenu le titre de la proposition de loi de Roland COURTEAU, et fait droit à ses demandes s’agissant de la création d’une journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes, fixée au 25 novembre. Il exprime sa satisfaction, suite à l’adoption de l’ amendement de Roland COURTEAU visant à introduire une information dans les écoles, collèges, lycées dispensée à tous les stades de la scolarité, consacrée à l’égalité entre les hommes et les femmes, à la lutte contre les préjugés sexistes et à la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple. En effet, les mesures de répression ne changeront rien si l’on ne change pas les mentalités le plus en amont possible, c’est-à-dire dès l’enfance.

Parmi les mesures les plus innovantes du texte adopté par le Sénat, figurent « une ordonnance de protection » pour les victimes, la création d’un délit de « violences psychologiques » et la création d’un contrôle par un placement sous surveillance électronique mobile des auteurs de violences.

Le Groupe socialiste regrette, cependant que le Gouvernement ait refusé la mise en place d’une formation initiale et continue pour les personnels médicaux et paramédicaux, les travailleurs sociaux, les magistrats et les personnels de la police nationale et de la gendarmerie ainsi que les avocats visant à leur permettre de détecter les violences, de les prévenir et de guider les victimes.