Emplois aidés : coup de gueule de Roland Courteau

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

service public

 

 

 

 

 

 

 

Coup de gueule du Sénateur Roland Courteau qui s’insurge contre la disparition brutale sans concertation d’une partie des emplois aidés auprès de certaines associations, mairies, écoles, personnes âgées…, sans compter que de nombreux recrutements avaient déjà été validés par les élus, lesquels sont maintenant dans l’obligation de faire marche arrière.

Dans une intervention auprès du Premier Ministre, Roland Courteau souligne « que même si le principe des emplois aidés n’est pas parfait, il est un bon facteur d’intégration sociale qui a donné des résultats encourageants en matière d’insertion dans l’emploi…des gens retrouvent de la dignité humaine via le retour à l’emploi. »

Et d’insister : « ces emplois aidés, quoique puissent en dire certains et malgré leur coût pour l’Etat, permettent de remplir des tâches de service public particulièrement utiles, tout en renforçant le lien social et la cohésion sociale »

Le sénateur audois ne peut donc s’empêcher de faire remarquer « qu’il n’est jamais bon de faire des économies sur ceux qui sont en difficulté, alors que l’on s’apprête à consentir quelques largesses fiscales à ceux qui sont loin de l’être… »

«Aggravation de la baisse des dotations aux collectivités territoriales, réduction des aides aux associations, suppression de milliers d’emplois aidés. Et dire qu’on nous promet la signature d’un PACTE de Confiance entre l’État et les Territoires … » conclut le Sénateur.