Hôpital de Narbonne: un Plan de Retour à l’Equilibre annoncé à R.Courteau

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

hopital 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Directrice Régionale de l’Agence Régionale de Santé vient de donner suite à l’intervention pressante de Roland Courteau et Marie Hélène Fabre, qui l’avaient alertée, début juin, sur le contexte financier détérioré de l’hôpital de Narbonne.
Roland Courteau et Marie Hélène Fabre avaient été eux mêmes sensibilisés par une délégation UNSA de l’Hôpital de Narbonne conduite par T.Serres et F. Delagrange.
(Les syndicalistes étaient fortement préoccupés par cette situation financière, et les possibles conséquences sur l’emploi et les conditions de travail)
Dans sa réponse, la Directrice de l’Agence Régionale de Santé (ARS), Monique Cavalier, reconnaît, en effet, que la situation financière de cet établissement « s’est fortement détériorée sur les exercices 2015 et 2016 ». Et que, dès lors « cette situation financière et budgétaire conduit aujourd’hui l’Agence à engager avec l’établissement un Plan de Retour à l’Equilibre afin d’enrayer le déficit structurel d’exploitation, de financer une partie du besoin d’investissement courant ainsi que de placer l’établissement en capacité d’apurer ses dettes sociales et fiscales ».
Et l’ARS de faire remarquer que « ce Plan de Retour à l’Equilibre ne produira ses effets que dans le cadre d’une refonte de la gouvernance du Centre Hospitalier, à l’occasion de l’arrivée d’un nouveau directeur (le 1er octobre) ».
En conclusion, la Directrice de l’Agence tient à préciser à Roland Courteau tout le soutien de l’ARS au CHG de Narbonne, dans ses efforts de gestion, afin d’assurer « une prise en charge de qualité du patient et à garantir la place de l’hôpital dans le Groupement Hospitalier de Territoire Aude Pyrénées. »