Un mauvais coup pour le Service public de la Santé Roland COURTEAU interpelle La ministre de la Santé

Classé dans : Communiqués | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Le 1er Juillet 2017, le Centre Anonyme et Gratuit de Dépistage et de Traitements des Infections Sexuellement  Transmissibles (CDAG) de la  narbonnaise a fermé pour des raisons administratives et  un manque de moyens financiers.

Roland COURTEAU a dénoncé auprès de Madame la Ministre de la Santé « la mise à mal du principe d’égalité à l’accès  aux soins  pour la population narbonnaise qui devra désormais se déplacer  sur Béziers, Carcassonne, Perpignan ou Montpellier, pour s’informer sur le VIH, les hépatites ou les infections sexuellement transmissibles et bénéficier éventuellement, d’un traitement gratuit. »

Le Parlementaire demande, donc  à Madame la Ministre des Solidarité et de la Santé  que « toutes dispositions soient prises, dans les meilleurs délais, pour assurer le maintien d’un tel centre à haute utilité publique et sociale ».