Roland Courteau et Gisèle Jourda demandent une audience au Ministre de l’Agriculture

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Après avoir sensibilisé tour à tour, les ministres successifs, Stéphane LE FOLL et Jacques MEZARD, c’est à Stéphane TRAVERT, le nouveau ministre de l’Agriculture, que les sénateurs audois se sont adressés pour demander, en urgence, un rendez-vous.
« Face à l’ampleur exceptionnelle des dégâts causés lors des épisodes de gel d’avril 2017, nous avons alerté le Ministre de la situation de détresse de nombreux viticulteurs, déjà fortement touchés par les faibles récoltes de 2016 consécutives à la sécheresse, et cela dans un contexte actuel de mévente des vins, causé notamment par la concurrence des vins espagnols et italiens à bas prix » précisent les deux parlementaires.
Roland Courteau et Gisèle Jourda comptent, en effet, plaider avec force ce dossier devant le nouveau ministre : « Nombre de viticulteurs, dans le contexte difficile que nous connaissons, ne sont pas assurés, ce qui risque de compromettre la pérennité de certaines exploitations. En outre, les plantations de l’année, ne portant pas de raisins, ne sont pas couvertes par les assurances « récoltes et risques climatiques ». Nous demandons donc au Gouvernement de mettre en œuvre un dispositif adéquat, afin de faire face aux besoins immédiats des viticulteurs et arboriculteurs sinistrés et d’assurer la pérennité des exploitations impactées par les gelées ».

RCGJ 1