PRIME ECONOMIES D’ENERGIE : un pas de plus dans la lutte contre la précarité énergétique

Classé dans : Énergie, Interventions au Sénat | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

prime économies d'énergieRépondant à plusieurs interventions de sa part, la ministre Ségolène Royal vient d’annoncer au sénateur Roland Courteau la mise en place d’une prime « économies d’énergie », permettant aux ménages, de bénéficier sous conditions de ressources, jusqu’au 31 mars 2018, d’une aide exceptionnelle pour les aider à financer leurs travaux d’économies d’énergie.

« Cette prime économies d’énergie, qui a pour objectifs d’accélérer la rénovation énergétique et de lutter contre la précarité énergétique, sera cumulable avec le crédit d’impôt transition énergétique*, dont plus d’un million de foyer ont déjà bénéficié. Ainsi ce sont près de 45% des ménages qui seront éligibles à cette nouvelle prime », s’est félicité le sénateur audois.
La ministre vient de lui préciser que, dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, les ménages modestes pourront bénéficier de :
800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au gaz ou au fioul à haute performance énergétique ;
100 € pour l’installation d’un programmateur centralisé pour radiateurs électriques ;
50 € pour l’installation d’un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées ;
1300 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au bois de classe 5.
————————————————————————————————————–
*Actuellement le crédit d’impôt est fixé à 30%, quelle que soit la nature des travaux de rénovation énergétique engagés et sans obligation de réaliser un bouquet de travaux.