R.Courteau défend le délit d’entrave à l’IVG

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

ivg 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Devant le Sénat, Roland Courteau a plaidé une nouvelle fois en faveur de l’extension du délit d’entrave à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG).
Face à ses opposants, le sénateur audois s’en est pris à certains sites, qui sur internet, « se donnent l’apparence de sites officiels », « pour désinformer, mentir, tromper afin d’imposer une grossesse à des femmes qui n’en veulent pas parce que cela ne s’inscrit pas dans leur projet de vie »…
Et Roland Courteau de défendre l’amendement visant à sanctionner de telles pratiques, « qui n’ont d’autre objectif que de multiplier les entraves à ce droit fondamental qu’est l’IVG, et donc de contraindre, par des intimidations morales, les femmes à y renoncer. »
Pour le sénateur audois, il s’agit là de protéger des femmes qui traversent des épreuves difficiles et qui ne demandent rien d’autre que de l’aide et des conseils, et non pas désinformation, tromperie, manipulations ou harcèlement. « Il s’agit donc de protéger leur liberté contre l’activisme régressif organisé par le camp du recul. »
Le sénat a adopté la proposition de loi sanctionnant ce délit par 171 voix contre 146.