Roland Courteau, co-auteur d’un rapport sur les maladies à transmission vectorielle

Classé dans : Communiqués, Énergie | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Le sénateur Roland Courteau, Vice-Président de l’Office Parlementaire d’Evolution des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT), est co-auteur d’un rapport sur « les maladies à transmission vectorielle (Chikungunya, dengue, paludisme, zika…), véhiculées par les piqûres des anophèles, moustiques, phlébotomes et tiques.

Les meilleurs spécialistes ont été auditionnés par les sénateurs Roland Courteau et François Commeinhes, co-auteurs de ce rapport, « afin de mieux comprendre les mécanismes des maladies à transmission vectorielle et contribuer à enrayer les méfaits commis par ces petits « vampires » que sont les moustiques ».

Ont donc été sollicités non seulement des médecins, des biologistes, des entomologistes, des infectiologues, des parasitologues, des épidémiologistes, mais encore des toxicologues, des virologistes, des généticiens, des ingénieurs spécialistes de la lutte antivectorielle, … etc.

Afin de faire face au développement de ces maladies vectorielles, les deux parlementaires ont mis en avant une vingtaine de recommandations allant de la lutte mécanique, à la lutte biologique, en passant par l’accentuation des efforts de veille, la cartographie des zones à risques, ou l’information du grand public et la vaccination…

Voir en ligne : https://www.senat.fr/notice-rapport/2015/r15-741-notice.html