Pollution de l’air : 48 000 décès

Classé dans : Communiqués, Énergie, Presse | 0
facebooktwittergoogle_pluslinkedin

« 48 000 décès prématurés, imputables aux particules fines présentes dans l’air, sont dénombrés, chaque année, en France », rappelle le Sénateur Roland Courteau.

Selon « Santé Publique France », précise-t-il, « si la perte d’espérance de vie due aux particules fines, à 30 ans, est supérieure, dans les zones urbains de plus de 100 000 habitants (15 mois), elle est également conséquente, sur le reste du territoire (10 mois dans les zones de 2 000 à 100 0000 habitants et 9 mois dans les zones rurales) »… « Donc tous les territoires sont touchés y compris les territoires ruraux… », affirme-t-il.

D’où l’intervention de Roland Courteau auprès de la Ministre de l’environnement, Ségolène Royal, pour « apprécier, certes, que 27,5 millions soient consacrés à la réduction des polluants atmosphériques et au renforcement de la qualité de l’air, et que soient maintenus les bonus de 10 000 € pour la conversion aux voitures électriques, ou celui de 1 000 € pour les deux-roues »…

Mais le Sénateur insiste auprès de la Ministre « pour que soient prolongées et renforcées sur plusieurs années, ces mesures »… « afin que soit respecté le droit à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé. »