Eolien offshore la 2eme étape pour Roland COURTEAU et Marie Hélène FABRE

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
eolien

Après le site retenu au large de Gruissan, Roland COURTEAU et Marie Hélène Fabre abordent la 2ème étape: obtenir un deuxième site expérimental d’éolien offshore, en Méditerranée, au large des cotes audoises.

Les parlementaires continuent, donc, à oeuvrer en qualité de Président et Vice-Présidente du Conseil Supérieur de l’Energie, pour l’implantation, au large de la zone Port la Nouvelle-Leucate, d’un projet expérimental de ferme éolienne flottante.

Avec Roland COURTEAU « Nous avons, à nouveau, ce matin, eu un contact avec les Conseillers de Ségolène ROYAL, car c’est bien au Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie et nulle part ailleurs, que se prennent les décisions. Une 6eme réunion de travail a, d’ores et déjà, été programmée, mi-septembre, avec les Conseillers de Ségoléne Royal et peut être en présence de la Ministre elle-même. » précise Marie Hélène Fabre.

Saisis par la la CCI, le Grand Narbonne, la Chambre des Métiers de l’ Aude les parlementaires souhaitent, en effet, faire le maximum pour obtenir ce deuxième site expérimental dans le golfe du lion .

Pour les deux élus, la défense des Energies Renouvelables, quelles soient offshore ou terrestre, est un combat que mène Marie Hélène FABRE depuis 4 ans et Roland COURTEAU, depuis de nombreuses années.

« Il ne s’agit en aucune manière de choisir le porteur de projet car nous sommes dans une procédure soumise à appel à projet et un tel choix n’est pas dans l’attribution des élus ». précisent ils.

Les Parlementaires sont donc tout à fait en cohérence avec la loi sur la transition énergétique et la croissance verte qu’ils ont défendue, mais aussi amendée pour atteindre l’objectif de 32% d’énergie renouvelable à l’horizon 2030.

« La décision concernant le deuxième site sera annoncée, fin septembre par la Ministre ». rappellent Roland COURTEAU et Marie Hélène Fabre.