Roland Courteau, auteur d’un rapport sur la biomasse

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
Roland

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), dont Roland Courteau est vice-président, a été saisi par le Sénat sur le thème « De la biomasse à la bioéconomie : une stratégie pour la France ».

« Cette intitiative a fait suite à la loi du 17 août 2015 relative à la Transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit une stratégie pour la valorisation de la biomasse », a souligné le sénateur de l’Aude, principal auteur de ce rapport.

M. Courteau a déclaré que, selon lui : « la biomasse constitue un défi d’avenir, tant comme énergie renouvelable que pour ses autres usages non alimentaires (biomatériaux, engrais, chimie…) et qu’il est donc essentiel que la France se dote d’une stratégie en la matière ».

« Une audition publique a été organisée au Sénat afin de mesure les enjeux et d’identifier les atouts dont la France dispose pour relever ce défi en termes de ressources naturelles, de recherche et développement ou encore d’organisation de son Industrie mais également les obstacles », a poursuivi le sénateur.

« La biomasse, et plus largement la bioéconomie, est vue comme l’une des réponses aux problèmes liés aux changements climatiques. L’exploitation de la biomasse n’est donc pas une option, mais une nécessité » a déclaré le sénateur lors de la présentation des conclusions du rapport.

Roland Courteau espère donc que les travaux effectués dans le cadre de ce rapport « pourront donner un élan à la stratégie gagnante de la biomasse ».