Le Sénat obtient la sanctuarisation des ressources de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
Roland Courteau

Roland COURTEAU se félicite de voir l’amendement dont il signataire, et qui permet la sanctuarisation des ressources de l’Office nationale de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), adopté à l’unanimité en séance publique au Sénat dans le cadre du projet de loi de finances 2016.

Grâce à cette initiative : « le prélèvement supplémentaire d’un peu plus d’un million d’euros sur le produit des redevances cynégétiques versées à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), prévu dans le cadre du budget 2016, est supprimé » a déclaré le Sénateur de l’Aude.

L’ONCFS retrouve ainsi l’intégralité des ressources nécessaires à l’accomplissement de ses missions et de celles qu’elle mène pour le compte du Ministère de l’écologie et du développement durable. Parmi les signataires de l’amendement figurent les sénateurs Bérit-Débat, Patriat, Courteau, Carrère et G. Jourda notamment.

Roland COURTEAU se dit également « satisfait des résultats très positifs de la rencontre qui s’est déroulée lundi à l’Elysée, entre la Fédération Nationale des chasseurs et le Président de la République » à l’issue de laquelle ce dernier :

– a salué la contribution forte et permanente des chasseurs à la protection de la nature et de la biodiversité,

– a reconnu l’apport substantiel de la chasse au dynamisme de l’économie française (3.6 milliards d’euros de chiffre d’affaire par an et 26 000 emplois)

– a répondu favorablement à la demande des chasseurs afin que l’ONCFS soit maintenu à l’extérieur de l’Agence française de la biodiversité, tout en sanctuarisant ses ressources.